MISSION SOCIALE




 

 

Depuis de nombreuses années,
la Compagnie Mot pour Mot intervient dans les quartiers sensibles ,
au travers de programmes de réinsertion sociale par la culture.

 


Ateliers de pratiques artistiques


Mise en place de Chantiers-écoles


Réalisation de Court Métrage


Elaboration de CD

 

 

 

 

 

 

 



 

 

ATELIERS DE PRATIQUES ARTISTIQUES
avec les communautés gitanes et maghrébines


Ateliers de flamenco puro, danse orientale, calligraphie orientale...

Chaque année depuis 2001, la Cie Mot pour Mot monte un programme de pratique artistique avec les communautés gitanes et maghrébines de l'Ile de Thau.
Que ce soit sous la forme de stages ou d'ateliers hebdomadaires, dans les écoles, médiathèques ou salles polyvalentes, nous faisons appel à des intervenants professionnels pour donner ces cours.
Un spectacle est crée au terme de ces ateliers, faisant appel aux talents de chacun...


En 2005 :

Programme Flamenco "Sur la Route de Zyriab", avec l'Ecole Anatole France
Ateliers de calligraphie, à la Médiathèque André Malraux


Retour Haut de page

 



MISE EN PLACE DE CHANTIERS-ÉCOLES



La Cie Mot pour Mot a déjà acquis une certaine expérience dans l’organisation des
« chantiers-écoles » à destination des personnes en difficulté. Le dernier chantier-école en 2003 a atteint 75% de réussite.
Le chantier-école s’adresse à un public composé de chômeurs de longue durée, Rmistes, et de Jeunes en grande difficulté d’insertion professionnelle issus tout particulièrement, des quartiers sensibles du centre ville et de l’île de Thau à Sète.
Ce public aura donc, dans le cadre du chantier-école, un statut de salarié en Contrat Emploi Solidarité.
L’objectif principal est la professionnalisation et le retour à l’emploi.
Le but étant d’inscrire le stagiaire dans une expérience novatrice, originale, qui fasse émerger les potentialités latentes de chacun.


En savoir plus sur le Chantier-école 2003

Retour Haut de page

 


 

 

 

RÉALISATION DE COURTS-MÉTRAGES
Réalisation de courts-métrages avec des jeunes de 16 à 25 ans,
issus du quartier sensible de l’île de Thau.


L'objectif étant :
- d’acquérir les bases théoriques de la chaîne de fabrication d’un film.
- de mettre en relief la construction et non pas l’enregistrement d’un film.
- de transmettre l’envie de réinterpréter la réalité pour mieux donner sa vision du monde.


Le premier court-métrage « A ce qui paraît » a été réalisé en 2001, il a pour thème la rumeur. Ce court-métrage a obtenu le prix du concours vidéo de Rouen.
En 2002 : « Laissez paraître » s’inscrit dans la continuité du premier.
En 2003 : "Bled in"
Le prochain court-métrage s'intitule "D'une rive à l'autre"

 

 

Retour Haut de page

 

 


 

 

 

 

ELABORATION DE CD


Quelques jeunes du quartier de l’île de thau ont souhaité créer un CD de musique Rap à partir d’une dizaine de textes de grande qualité qu’ils ont écrit eux-mêmes.
Notre objectif est également d’amener des publics souvent absents à des pratiques culturelles originales et de les associer à des projets culturels de qualité, tout en favorisant l’intégration par l’expression de toutes les cultures : véritable processus de participation des jeunes basé sur l’échange, les rencontres, la création afin de développer à partir des centres d’intérêts de chacun, l’émergence de projets culturels.

En 2002 : "Arte y Llama"
En 2003 : "Les BIP"
En 2004 : "Salam
"

Retour Haut de page